Sélectionner une page

Points importants à retenir sur la prime à la conversion 2022

On l’appelle prime à la casse ou encore prime à la conversion. Il s’agit d’une aide financière octroyée aux propriétaires de véhicules essence ou diesel pour remplacer leurs autos par des voitures électriques ou hybrides moins polluantes. Le point sur les conditions de l’attribution de la prime à la conversion voiture 2022.

Qu’est-ce que la prime à la conversion voiture 2022 ?

Une prime à la conversion voiture est une aide financière d’un montant précis qui vous sera attribuée à l’achat d’une voiture électrique ou hybride peu polluante, neuve ou d’occasion. En échange de cette prime, vous devez mettre au rebut votre vieille auto diesel ou essence qui vous appartient et qui doit remplir également des conditions. Le montant de la prime à la conversion voiture 2022 dépend du niveau de vos revenus.

L’État vous octroie la somme de 3 000 euros pour l’achat de véhicule Crit’Air 1 neuf ou d’occasion répondant aux normes Euro5 et Euro6 : un véhicule gaz ou hybride rechargeable. Une prime à la conversion de 5 000 euros sera attribuée aux propriétaires souhaitant acheter une auto électrique ou hybride neuve ou d’occasion. L’aide peut aller jusqu’à 14 000 euros lorsqu’il s’agit de véhicules disposant d’une charge utile considérable.

Il est à noter que cette prime à la conversion a pour but de préserver l’environnement et d’améliorer la qualité de l’air en métropole.

Qui peut bénéficier de la prime à la conversion ?

Vous souhaitez jeter votre ancienne voiture au rebut dans un centre VHU agréé pour la remplacer par un véhicule de seconde main peu polluant. Vous voulez avoir plus d’informations sur les conditions que vous devez remplir pour pouvoir profiter de la prime à la conversion voiture 2022 qui pourrait vous aider à compléter le prix de votre nouvelle voiture. On vous fournit ici les points importants à retenir pour bien comprendre cette prime à la conversion. Comment savoir si vous pouvez prétendre à la prime de conversion :

  • vous devez posséder un ancien véhicule diesel ou essence immatriculé avant le 1er janvier 2006, si vous appartenez à un foyer non imposable (vous ne payez pas d’impôts sur les revenus) ;
  • si vous disposez d’un revenu fiscal de référence supérieur à 13 489 euros, la voiture à mettre à la casse doit être immatriculée en 2001 ;
  • si vous possédez une voiture à essence immatriculée avant le 1er janvier 1997, le revenu fiscal ne compte pas ;
  • vous devez mettre à la casse votre ancienne voiture dans un centre agréé VHU, dans les trois moins précédant ou les six mois suivants l’achat de votre nouvelle voiture ;
  • vous devez vous assurer que votre nom est inscrit sur les deux cartes grises des véhicules immatriculés avec un numéro définitif en France. Dans le cas contraire, le second nom doit appartenir à votre conjoint.

Quelles sont les conditions liées aux voitures à détruire ?

Avant de pouvoir investir dans votre nouvelle voiture et bénéficier de la prime à la conversion voiture 2022, vous devez mettre votre ancien véhicule à la casse. Pour cela, voici les conditions que doit remplir le véhicule en question :

  • un véhicule ou une camionnette vous appartenant depuis au moins un an ;
  • un véhicule immatriculé dans l’Hexagone avec numéro d’immatriculation définitif ;
  • un véhicule qui n’est pas sous un gage ;
  • un véhicule en bon état, non endommagé ;
  • un véhicule assuré à la date de sa remise pour la destruction ou lors de l’achat du nouveau véhicule.

Quelle voiture peut-on acheter avec la prime à la conversion ?

Une fois que la prime à la conversion vous est attribuée, vous pouvez acheter un véhicule dont le taux d’émission de CO2 est considéré comme bas et non-nuisible à l’environnement. Plusieurs véhicules sont concernés par la prime à la conversion voiture 2022. Des véhicules électriques à deux-roues, trois-roues et quadricycles ayant une puissance maximale nette du moteur égale à 2 ou 3 kW (selon la norme européenne applicable) ; des voitures particulières et des camionnettes électriques dont l’émission du CO2 est inférieure à 20g/KM.

Plusieurs véhicules classés Crit’air 1 entrent également dans le champ de la prime à la conversion. Il est à noter que les plafonds des taux d’émission de CO2 seront revus à la baisse. Les voitures autorisées auront une émission de CO2 qui ne dépassera pas les 127g/km.